Dépêche AFP du 15/08/1999:
Les effets de l'eclipse solaire


N°94565468632, Paris (17:38 GMT)

Si le Ministère de la Santé avait bien prévenu la population des dangers encourus par les spectateurs de l'éclipse du 11/08/99, il en va autrement des risques que représentait cet exceptionnel rendez-vous astronomique auprès des animaux. Plusieurs faits divers relevés dans les pays parcourus par la désormais célèbre "bande de totalité" en font foi. On note, outre certains comportements étranges (voire aberrants), de nombreux cas de combustion spontanée.

A New-Delhi (Inde), on déplore deux morts et seize blessés dans l'explosion d'une vache sacrée. La plupart des victimes se trouvaient à proximité de l'animal lorsque qu'une curieuse réaction chimique entre le méthane contenu dans la panse du bovin et l'excès d'acides gastriques induit par le stress a provoqué la détonation. Les deux morts sont un chauffeur de taxi et son passager. Selon les premiers éléments de l'enquête, le chauffeur a été décapité par une corne projeté à plus de cinquante mètres par la puissance de l'explosion. Le passager, quant à lui, a préféré s'immoler par le feu plutôt que de devoir raconter les faits à la police.

Plus près de nous, dans le département du Nord (59), diverses observations font état de ce que l'on pourrait qualifier de "vague de mégalomanie" chez les animaux fouisseurs de la région. Ainsi, M. Frank Mutinchard, agriculteur à Maroilles, rapporte avoir vu un petite taupe grise émerger au sommet d'un terril et lever les pattes vers le ciel avant de prendre feu. Il l'aurait même distinctement entendu crier les mots "I'm the king of the world !" avant de se consumer. Toutefois, l'haleine fortement alcoolisée de M. Mutinchard et la présence à proximité d'une fromagerie neurotoxique permettent de douter de la véracité de ce témoignage. De récentes observations par avion ayant relevé la présence de nombreux cadavres de taupes aux sommets des terrils de cette zone laissent néanmoins le doute subsister.

A Metz (Moselle), une femme de 62 ans a bien failli mourir brûlée vive quand la chaleur produite par la désintégration soudaine de son Yorkshire a mis feu à son tailleur et à sa perruque en polyacrylique mauve. La malheureuse aurait péri sans la présence d'esprit d'un courageux charcutier-traiteur, M. Robert Leuckvald, qui a sacrifié le contenu de son étal pour étouffer le début d'incendie. "Je savais bien que la choucroute est ininflammable, ça fait partie de mon métier", nous confie M. Leuckvald, toujours modeste, "j'ai simplement recouvert cette bonne dame de 150 Kg de choucroute extra-fraîche, n'importe qui aurait fait la même chose à ma place...".
A voir à la une de l'Est Républicain de demain : la photo de la victime (femme de notaire et notable de la ville) encore inconsciente, nue et chauve sur un monceau de choucroute.

Autre événement notable à Dôle (Jura). La renommée de Dôle n'est plus a faire en tant que capitale mondiale de la production de gants, à telle point qu'elle a même inspiré une comédie musicale dans les années 70. Cette pièce, écrite et composé par L. Flamendon et R. Cocciente, les célèbres auteurs de Notre-Dame de Paris, conte avec l'insouciance de l'époque l'histoire de Denise, jeune et jolie parisienne venue en province trouver les indispensables accessoires de sa robe de mariée. On se souviendra notamment de la chanson-titre, interprétée par Sheila et Ringo: "Laisse les gants d'Dôle à Denise".
Evénement notable à Dôle, donc, où le propriétaire d'une fabrique de gants a été violenté à plusieurs reprises par les 1500 porcs présents dans l'usine et destinés à l'écorchage. Gravement traumatisé, M. Jean-Marie Dupont-De Moutier nous confie qu'il lui faudra un long travail sur lui-même pour accepter les changements qu'ont provoqués en lui ce drame. La voix encore tremblante d'émotion, il avoue avoir l'intention de se rendre en Zambie en 2001, pour la prochaine éclipse totale. "Cela me permettra peut-être d'exorciser ce souvenir", nous confie-t-il, avant d'ajouter avec un sourire énigmatique: "et puis on m'a dit qu'il y avait là-bas des phacochères qui peuvent atteindre une fois et demie la taille des porcs européens...".

Enfin, devant le nombre important de combustion spontanée d'animaux familiers dans toute l'Europe, le très sérieux CEA (Commissariat à l'Energie Atomique) français envisage de remettre en marche le surgénérateur Super-Phoenix en remplaçant le plutonium par des Teckels. "En effet, " nous confie M. Pierre Druckowitz, Ingénieur EDF, "nous avons remarqué que les teckels ont exactement la forme et la dimension des barres de combustible classiques; il suffit de couper les pattes.". Même si cette mesure permettrait à la fois de produire de l'énergie à des coûts défiant toute concurrence et de désengorger les refuges de la SPA, on s'attend à de vives réactions des activistes écologiques, allergiques comme de coutume à tout progrès technique.


Retour au sommaire